Angiospermes - Dicotylédones - Ericacées
RHODODENDRON
Rhododendron ferrugineum
Precedent Precedent



Echantillon prélevé :
en avril 1995,
en jardin.

Description :
Sous-arbrisseau de 30 à 80 cm de haut à feuillage persistant, vivant en colonie. La tige est tortueuse et rameuse dès la base, formant des buissons touffus. Les feuilles sont alternes, rapprochées au sommet des rameaux, brièvement pétiolées, ovales ou lancéolées, aiguës au sommet, entières, glabres coriaces, persistantes, vert vif, luisantes en dessus, entièrement couvertes d’écailles de couleur rousse en dessous. Les fleurs sont grandes, rouges, à corolle en forme d’entonnoir, à 5 lobes ovales, étalés. Elles sont réunies en ombelles terminales par 4 à 8. La floraison a lieu en juin. Les fruits sont des capsules oblongues à 5 valves.

Localisation :
On trouve la plante dans les bois clairs, les rocailles, et les pâturages au sommet de l’étage subalpin.

Confusions possibles :
aucune.

Composition :
Le rhododendron renferme un alcool diterpénique toxique, l’andromédotoxine, que l’on retrouve dans l’andromède (Andromeda polifolia).

Toxicité :
Plusieurs espèces de rhododendron sont toxiques, dont le rhododendron ferrugineux. Il provoque des troubles digestifs, nerveux, respiratoires et cardiovasculaires qui peuvent être très graves dans certains cas.

Symptômes :
(identiques à l’intoxication par l’Azalée) vomissements, diarrhées, bradycardie, hypotension, et dépression respiratoire. Les symptômes secondaires sont : toux, prurit, fourmillement des membres et sensation d’engourdissement.

Rhododendron

Rhododendron
Rhododendron, Rhododendron ferrugineum

Tous droits réservés Vincent TANDART, 1995-1999