Angiospermes - Monocotylédones - Liliacées
MUGUET
Convallaria majalis
Precedent Precedent



Echantillon prélevé :
en avril 1995, forêt, Inde-et-Loire.

Description :
Modeste plante vivace de 10-30 cm de haut, issue d'un rhizome mince rampant, d'où sortent des feuilles généralement par paires, ovales et allongées, aiguës au sommet, glabres, lisses, à nervure parallèles convergeant au sommet, d’un vert vif. Entre les feuilles, il y a une grappe de 4 à 9 fleurs du même côté, d’un blanc pure, en clochettes à 6 dents recourbées, penchées, d'odeur suave. La floraison a lieu entre avril et juin. Elle est suivie par des baies globuleuses de couleur rouge ou rose qui mûrissent en automne.

Localisation :
Cette plante est commune dans certaines forêts fraîches où elle forme parfois de véritables tapis, mais elle peut aussi manquer complètement par place.

Confusions possibles :
éventuellement avec l'ail des ours (Allium ursinum), que l'odorat distinguera sans difficulté vu sa forte odeur alliacée.

Composition :
Le muguet renferme dans toutes ses parties de puissants hétérosides cardiotoxiques, dont le convallatoxoside, un des plus actifs connus. Il contient également des saponines, dont le convallaroside et des traces de strophantine.

Toxicité :
Malgré son apparence innocente, c'est une plante très toxique: un stéroïde appelé convallarine a des effets analogues à ceux de la digitaline. Ses baies rouges, tentantes pour les enfants, présentent un risque particulièrement important, mais le simple fait de mâchonner un brin de muguet peut provoquer des troubles digestifs et cardiaques graves.

Symptômes :
Ce sont les symptômes d'une intoxication atropinique qui sont une mydriase avec paralysie de l'accommodation, et une sécheresse des muqueuses. Ils peuvent être suivie d'un état d'excitation croissante, avec agitation extrême, confusion, hallucination et désorientation réalisant un véritable tableau de délire, parfois même avec mouvements choréiformes et convulsions. L'hyperventilation et une tachycardie sinusale dépassant 150, l'hyperthermie pouvant atteindre 41°C, la rougeur de la face et du cou complètent le tableau. A un degré de plus, survient une dépression du système nerveux central avec coma et risque d'apnée.

Propriétés médicinales :
Le muguet est un toni-cardiaque très puissant utilisé un allopathie pour le traitement d’affections cardiaques. Il a également des propriétés antispasmodiques, purgatives, et diurétiques. Il n’est pas utilisé en medecine populaire en raison de sa toxicité.

Muguet

Molécule d'aconitine

Coupe d'une fleur

Tous droits réservés Vincent TANDART, 1995-1999