Angiospermes - Dicotylédones - Ilicacées
HOUX
Ilex aquifolium
Precedent Precedent



Echantillon prélevé :
en mars 1995,
en bois.

Description :
arbuste ou petit arbre de 2 à 15 m, remarquable par son feuillage persistant, épineux, et ses fruits rouges. Le tronc est à écorce grise, lisse. L’écorce des jeunes rameaux est verte. Les feuilles sont alternes, à court pétiole, ovales ou elliptiques, aiguës au sommet, gondolées, à dents épineuses, ou entières à une seule épine terminale sur les pieds âgés, coriaces, persistantes, glabres, d’un vert foncé luisant en dessus, plus pâle en dessous. Les fleurs sont petites, blanches ou un peu rosées, à 4-5 pétales soudées à la base, groupées sur de courts pédoncules. La floraison à lieu de mai à août, les fruits sont des baies charnues, rouges, luisantes, persistantes.

Localisation :
bois et haies dans presque toute la France, toute l’Europe..

Confusions possibles :
aucune.

Composition :
Les feuilles renferment de la théobromine, alcaloïde que l’on retrouve dans les graines de cacao, un glucoside amer (ilicoside) et de l’acide caféique. On ne retrouve de la caféine que dans les espèces d’Amérique du Sud.

Toxicité :
Les fruits sont émétiques et purgatifs. Leur ingestion peut provoquer des troubles nerveux, généralement sans gravité. Leur saveur n’est guère agréable mais ils se montrent bien tentant pour les enfants. Les feuilles ne sont pas considérées comme toxiques, mais il arrive que leur emploi abusif provoque des malaises.

Symptômes :
vomissements, diarrhées, somnolence et parfois convulsions

Propriétés médicinales :
Les feuilles peuvent être employées comme diurétique, expectorant, fébrifuge et antispasmodique.

Houx

Tous droits réservés Vincent TANDART, 1995-1999