Angiospermes - Dicotylédones - Euphorbiacées
EUPHORBE REVEILLE-MATIN & EUPHORBE PETIT-CYPRÈS
Euphorbia helioscopa & Euphorbia cyparissias
Precedent Precedent



Echantillon prélevé :
en mai 1995,
en bord de chemin.

Description :
Euphorbe Réveille-matin : “mauvaise herbe” annuelle de 10-50 cm glabre à latex blanc. La tige est dressée, rougeâtre. Il y a quelques feuilles alternes sur la tige, les autres sont réunies à la base de l’inflorescence. Les feuilles sont très petites, verdâtres, elles fleurissent d’avril à novembre. Les fruits sont des capsules à 3 valves.
Euphorbe petit-cyprès : “mauvaise herbe” de 20-40 cm glabres, jaune verdâtre, à latex blanc. Les feuilles sont très minces, presque linéaires. Les fleurs sont groupés en fausse ombelle.

Localisation :
elles sont communes dans les cultures, les haies, les bords de chemins, des plaines jusqu’en haute montagne, dans toute l’Europe.

Confusions possibles :
aucune en dehors du genre grâce à son latex blanc caractéristique.

Composition :
le latex contient de l’euphorbone, substance voisine du caoutchouc, responsable en grande partie de la toxicité de la plante. Elle contient également des saponines hémolytiques

Toxicité :
Toute la plante est toxique. Le latex est âcre et caustique, il peut déclencher de graves irritations au contact de la peau et des conjonctivites s’il atteint les yeux. Il faut donc faire attention à ne pas porter ses doigts à la bouche et à ne pas se frotter les yeux après avoir cueilli de l’euphorbe, en particulier Euphorbia Helioscopia. Euphorbia resinfera est responsable de conjonctivites ayant entraîné la cécité en Afrique. Les empoisonnements à l’euphorbe se produisent chez les animaux quand elle est mélangée au foin par inadvertance. Les animaux intoxiqués sont pris de troubles digestifs, nerveux et cardiaques qui peuvent entraîner la mort de l’animal. Les symptômes sont les même chez l’homme, plusieurs cas d’intoxications mortelles humaines sont signalés dans la littérature.

Symptômes :
brûlure de la bouche et de la gorge, douleurs stomacales intolérables, vomissements, diarrhées incoercible sanguinolente, dilatation des pupilles, vertiges, délires, convulsions, hypotension, bradycardie, paralysie des viscères, hématurie, hypothermie. La mort peut survenir en deux ou trois jours.

Propriétés médicinales :
Les graines et les feuilles peuvent être utilisé comme purgatif sous contrôle médical. On utilise la teinture d’euphorbes en homéopathie contre le psoriasis, l’érysipèle, le rhumatisme et la paralysie.

Euphorbes

Tous droits réservés Vincent TANDART, 1995-1999