Angiospermes - Dicotylédones - Papavéracées
CHÉLIDOINE (Grande Éclaire, Herbe-aux-verrues)
Chelidonium majus
Precedent Precedent



Echantillon prélevé :
en mai 1995,
sur un vieux mur.

Description :
Plante vivace de 20 à 80 cm à feuillage découpé, d’odeur assez désagréable, et dont toutes les parties laissent s’écouler à la cassure un suc jaune orangé caractéristique. La tige est dressée, rameuse, fragile, velue. Les feuilles sont alternes, amples, molles, composées de 5-7 segments ovales bordés de lobes arrondis, à divisions se rejoignant plus ou moins par le limbe à leur base, d’un vert glauque en dessous. Les fleurs sont petites, à 4 pétales jaunes rapidement caducs et à étamines nombreuses, réunies en ombelles simples, lâches, à pédoncules inégaux. La floraison à lieu d’avril à octobre. Les fruits sont des siliques de 3-4 cm de longueur, glabres, bosselées par les graines, sans cloison interne.

Localisation :
sur les murs, les pierrailles, dans les fentes de rocher, les décombres et haies dans toute l’Europe.

Confusions possibles :
aucune.

Composition :
La plante contient une plusieurs alcaloïdes (chélidonine, sanguinarine, chélérythrine, berbérine, protopine, tetrahydroptisine, etc.).

Toxicité :
le latex jaune de la plante est irritant, en particulier pour les muqueuses. Certains des alcaloïdes ont des propriétés analgésiques, d’autres sont localement irritant, d’autres paralysent les centres respiratoires. A vrai dire, les accidents que pourraient provoquer cette espèce sont très rares car sa saveur particulièrement horrible en interdit l’ingestion. On déplore toutefois une mort humaine en Allemagne.

Symptômes :
L’ingestion de feuilles fraîches peut produire de graves troubles digestifs, respiratoires, nerveux (somnolence, paralysie des terminaisons nerveuses) et cardiaques (bradychardie).

Propriétés médicinales :
La chélidoine a été employée comme antispasmodique, analgésique, diurétique et cholérétique. La chélidonine peut avoir une action antitumorale. On l’utilise encore couramment pour traiter les verrues. En effet, une verrue frottée plusieurs matin de suite avec ce latex tout frais se dessèche rapidement et disparaît. Cet usage en dénué de danger.

Chelidoine


Silique de Chélidoine

Silique de Chélidoine

Tous droits réservés Vincent TANDART, 1995-1999