précédenteretour au sommaire

les dossiers Planete.org
barre2.gif (408 octets)
Découvrons le Loup


Le loup est le plus grand des canidés, famille regroupant 41 espèces dont les renards, coyotes, chacals et notre chien domestique (Canis canis). Il existe plus d'une trentaine de sous espèces de loup différenciées par leurs localisations géographiques et leurs caractéristiques morphologiques. Le poids peut ainsi varier de 14 / 25 kg chez le loup de la péninsule arabique (Canis lupus arabs) à 80 kg chez les plus gros mâle du loup boréal américain (Canis lupus arctos).

photo tous droits réservés Planete.org, 1998La couleur du pelage varie selon les sous-espèces et la répartition géographique, mais aussi au sein d'une même portée. Existant du blanc au noir, en passant par toutes les nuances de gris, fauve et même roux, à ne pas confondre avec le loup roux (Canis rufus), hybride du loup et du coyote, quasiment disparut à l'état sauvage, la couleur de la robe révèle son adaptation au milieu. Le loup arctique est pratiquement blanc alors que les individus vivant dans des forêts très touffues ont une robe sombre.

La morphologie générale du loup évoque immédiatement la puissance, la rapidité et l'endurance. Associé à une intelligence légendaire, une vue et une ouïe excellentes, et un odorat, capable de déceler la présence d'une proie, ou de l'homme, jusqu'à 2,5 kilomètres de distance, le loup est au sommet de la chaîne alimentaire dans la plupart des régions qu'il peuple, là où il n'y a pas de pumas, grizzlis et ours.

Sa mâchoire, constituée de 42 dents dont 4 canines, peut exercer une pression de 15 kg / cm². C'est cette formidable "gueule" qui fait de ce prédateur un carnivore particulièrement efficace qui se nourrit en milieu naturel de grands ongulés : chevreuils, chamois, cerfs, bouquetins, élans, rennes… Dans le Mercantour, le mouflon représente ainsi 60 % de son régime alimentaire en hiver, mais seulement 10 % en été. Il faut dire que la capture d'un mouton non gardée est bien plus facile. Affamé, il pourra se sustenter de charognes, petits rongeurs, reptiles, oiseaux et même baies et fruits sauvages.

La ration de viande quotidienne est de 2,5 kg, mais ne mangeant pas tous les jours, il est capable d'ingurgiter une dizaine de kilogrammes en un seul repas. Les restes sont ramenés et enterrés à proximité de la tanière.


Quand la famille s'aggrandit


Les loups s'accouplent une fois par an. La période de rut s'étale de janvier à avril selon les régions. Dans les meutes de moins d'une dizaine d'individus, seul le couple dominant se reproduit.photo tous droits réservés Planete.org, 1998 Son agressivité est alors à son paroxysme, inhibant l'instinct reproducteur des autres membres de la meute. Ce comportement permet de sélectionner les meilleurs individus pour la reproduction.

La louve porte ses petits pendant environ 60 jours. A l'approche de la naissance, entre février et juin, elle se met à la recherche d'une tanière où mettre bas, de préférence près d'un point d'eau. A la naissance, les petits, au nombre de 2 à 5, sont aveugles et désarmés mais dès l'âge de 2 semaines, leurs yeux s'ouvrent et la curiosité les pousse vers l'issue de la tanière. La mère les allaitera pendant 2 mois avant de commencer le sevrage par une alimentation composée de viande régurgitée.

Toute la meute participe à l'éducation des louveteaux, y compris les jeunes de l'année précédente qui servent tour à tour de nourrice et de compagnon de jeux. A l'âge de 4 mois, le louveteau prend le nom de louvard. Dès l'âge de 6 mois, il commence son éducation et apprend à reconnaître les pistes, les proies et les limites de son territoire. De taille adulte vers 1 an, il participe à la vie de la meute. Mature à l'âge de 2 ou 3 ans, il pourra choisir de rester dans la meute ou de partir à la recherche l'âme sœur pour fonder une nouvelle famille. Devenu loup solitaire, il devra parfois parcourir de très longues distances, en prenant soin d'éviter les territoires d'autres meutes. L'éparpillement est une nécessité pour l'espèce afin d'assurer un brassage génétique et la conquête de nouveaux territoires.

la société lupine | la peur du loup | le retour du loup


Tous droits réservés Thierry Nouet & Vincent Tandart, 1999